Hypnose et PNL

Infographie Hypno modifiéL’Hypnose et la Programmation neuro-linguistique (PNL) sont deux formidables outils de changement permettant à tout un chacun d’évoluer rapidement. C’est la raison pour laquelle je considère chaque séance comme un moment précieux qui peut radicalement changer votre vie.

Je pratique essentiellement la Nouvelle Hypnose, elle-même héritée de l’Hypnose Ericksonienne, qui engage pleinement la personne dans le processus de changement.

Elle s’appuie sur les observations de la PNL qui est un ensemble de techniques de communication et de transformation de soi qui s’intéresse au « comment » plutôt qu’au « pourquoi » de nos comportements.

L’hypnose est un état modifié de conscience. Un état tout à fait naturel entre la veille et le sommeil. Un état de transe plus ou moins profond dans lequel le conscient, toujours présent (vous entendez la voix du praticien tout au long de la séance), est mis de côté et où l’inconscient prédomine. C’est à ce dernier que s’adresse généralement l’hypnotiseur au travers de suggestions bienveillantes et mobilisatrices de ressources internes.

On a coutume de dire qu’on traverse l’état d’hypnose plusieurs fois par jour. Par exemple lorsqu’on conduit et que l’on « zappe » une partie de la route. Remarquez que quand cela arrive, on reste bel et bien conscient puisqu’on ne va pas dans le fossé ! On tient bien le volant, nos réflexes sont là mais on est comme « parti » dans une sortie de « rêverie ». C’est ce qu’on appelle « être dans la lune ». C’est aussi ce qui arrive lorsqu’on cherche ses clés… qui sont sur la table ! On parle alors d’hallucination négative.

C’est en quelque sorte cet état que le praticien va provoquer chez vous au moyen de sa parole. Et vous, confortablement installé, vous avez simplement à… ne rien faire !

Nous avons tendance à penser qu’il est nécessaire de savoir pourquoi ça va mal pour aller bien, alors qu’on peut parfaitement résoudre un problème sans en connaître la cause. L’idée selon laquelle la recherche de la cause est importante relève de nos croyances – influence de la psychanalyse oblige – mais n’a que peu de valeur en terme d’efficacité thérapeutique. Et si plutôt que de savoir « pourquoi ça va mal », on s’intéressait simplement à « comment aller mieux » ?